Vous êtes ici : 

Accueil > Logement > Comment trouver un logement ?

Comment trouver un logement ?

On appelle logements locatifs aidés tous les logements faisant l’objet d’une convention entre le propriétaire et l’Etat. On trouve ces logements aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé. Les logements sociaux, tels que les HLM par exemple, accueille prioritairement des familles avec enfants ainsi que des personnes en début de trajectoire résidentielle (jeunes couples ou personne seule) et dans une moindre mesure les étudiants.

Logements locatifs aidés

On appelle logements locatifs aidés tous les logements faisant l’objet d’une convention entre le propriétaire et l’Etat. On trouve ces logements aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé. Les logements sociaux, tels que les HLM par exemple, accueille prioritairement des familles avec enfants ainsi que des personnes en début de trajectoire résidentielle (jeunes couples ou personne seule) et dans une moindre mesure les étudiants.

  • Comment déposer une demande ?

    Il te suffit d’établir une demande en complétant le formulaire unique commun à tous les bailleurs, et de le faire enregistrer par l’un des organismes ou autre lieu d’enregistrement du département. Ta demande sera alors connue de tous les organismes d’HLM. Le formulaire est disponible chez les organismes, ou téléchargeable sur le site internet www.service-public.fr/ ou en cliquant sur le lien suivant : https://www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/cerfa_14069.do

  • A noter :

    Des justificatifs te seront demandés : un formulaire à remplir, la fiche d’état civil, l’avis d’imposition, et le titre de séjour pour les étrangers (en cours de validité).

Pour savoir si tu as le droit à un logement social, tes ressources financières ne doivent pas dépasser certains plafonds.

Pour avoir des informations complémentaires, rendez-vous sur le site des bailleurs sociaux, www.amos42.fr, ou chez l’un des organismes présents sur le territoire recherché.

  • A qui s’adresser ?

    Voici une liste de bailleurs de logements locatifs aidés publics :

    • Cité Nouvelle, 13 place Jean Jaurès, 42 029 Saint-Etienne cedex 1/Tél : 04 77 42 37 80 - www.citenouvelle.fr
    • Bâtir et loger : 15 rue de Bérard BP 157, 42 004 Saint-Etienne/Tél : 04 77 49 23 50 - www.batiretloger.com
    • Loire Habitat : 30 rue Palluat de Besset BP 540 42 007 Saint-Etienne cedex 1/Tél : 04 77 42 34 42 - www.loirehabitat.fr
    • L’agence du Forez : 1 Av. Paul Cézanne 42600 Montbrison/Tél : 04 77 96 30 30
    • Néolia : 24 rue Saint Joseph BP 13 42 001 Saint-Etienne/Tél : 04 77 42 32 52 - www.neolia.fr
    • 3F : 10 rue Gilbert DRU - 69000 LYON Tél. 04 72 80 54 89 - www.groupe3f.fr
    • Le Toit Forezien : 29 rue Jo-Gouttebarge, 42024 Saint-Etienne / Tél : 04 77 33 08 13 - www.toitforezien.fr

Logements étudiants

Lors de la rentrée universitaire, les logements étudiants sont pris d’assaut. Comme pour les logements sociaux, il n’est pas aisé de trouver une place en résidence universitaire. Il est donc important de commencer les démarches le plus tôt possible.

Pour avoir une possibilité d’admission à un logement étudiant, il faut absolument être inscrit dans un établissement de l’enseignement supérieur ou donnant droit au régime de la sécurité sociale étudiante.

Le nombre de résidences universitaires a considérablement augmenté ces dernières années. Pour faire face à une demande grandissante, il a fallu développer et rénover l’offre de logements. Les résidences traditionnelles proposaient déjà des chambres individuelles, avec cuisine et toilettes à l’étage. Les nouvelles résidences offrent aux étudiants des studios, avec kitchenette et salle de bains. Si tu obtiens un logement en résidence universitaire CROUS, tu seras exonéré de la taxe d’habitation.

Logements privés

Où trouver des annonces de logements ?

Quelques journaux à consulter : Paru Vendu, Top annonces, Le Progrès.

Quelques sites internet à consulter :

www.seloger.fr

www.fnaim.fr

www.petites-annonces.fr

www.pap.fr

www.leboncoin.fr

www.avendrealouer.fr

www.topannonces.fr

www.paruvendu.fr

Qu’il s’agisse d’une chambre chez l’habitant, d’un studio ou d’un appartement, tu peux envisager plusieurs pistes pour dénicher un logement privé.

Il y a d’abord les petites annonces. Source d’offres importante et constamment alimentée, elles permettent souvent de mettre en contact les particuliers. Consulte régulièrement les journaux d’annonces gratuits mais aussi les quotidiens d’information qui ont généralement leur page de petites annonces, sans oublier les sites internet d’annonces en ligne. Les agences immobilières proposent également de nombreuses offres de logements privés. Elles servent d’intermédiaires entre les propriétaires et les particuliers à la recherche d’un logement. Il faut préciser qu’elles n’appliquent pas forcément des loyers très élevés. Cependant, vous devrez vous acquitter des frais d’agence si vous choisissez cette filière. Compare au maximum les offres de locations.

Les marchands de liste sont également des intermédiaires. Ces agences proposent des listes d’offres de logement en échange d’une cotisation pouvant aller de 100 à 200 €. Mais attention, cela ne garantit pas de trouver le logement idéal. Lorsque tu traites avec ces intermédiaires, prends quelques précautions : ne paie rien sans avoir signé une convention et exige une liste détaillée qui répondent à tes critères de recherche.
Attention à certaines pratiques commerciales douteuses.

Logement intergénérationnel

Le principe du logement intergénérationnel est simple, se loger chez un senior contre des petits services à domicile (tri des papiers, aide administrative, livraison des courses, cours informatique, cuisine, aide au jardinage, etc.) en échange de quoi la personne âgée vous loge gratuitement.
Ce type de cohabitation fonctionne grâce à un partage au quotidien. L’écoute et la disponibilité restent des éléments fondamentaux pour le bon déroulement de la cohabitation.
Le logement intergénérationnel est une alternative intéressante aux résidences universitaires souvent difficiles d’accès pour les étudiants non boursier, ou pour les jeunes travailleurs, demandeurs d’emploi ou en alternance Ce type de logement représente un vrai plus pour le jeune puisqu’il n’a pas de loyer à payer, il bénéficie d’un cadre de vie confortable, il n’est pas seul et peut travailler au calme.

Hébergement d’urgence/ hébergement d’insertion et logement temporaire

 

En cas d’exclusion ou de logement indécent, il existe des solutions d’urgence. Voici quelques informations pratiques pour savoir à qui s’adresser dans ces situations.

  • Hébergement d'urgence

C’est le premier stade d’intervention publique. Il s’agit d’apporter des solutions immédiates d’hébergement à des demandes urgentes. Toute personne se retrouvant à la rue a le droit à l’hébergement quelle que soit sa situation. Les structures d’accueil d’urgence ne donnent pas lieu à un bail. Il s’agit d’un accueil à titre transitoire dans l’attente d’une solution plus stable, pour des séjours brefs.

Les différents types de logement d’urgence :

  • Les accueils de jour proposent des services pour répondre aux besoins de première nécessité de la vie courante (repas, vêtements, douches et sanitaires…)
  • Les centres d’hébergement d’urgence (CHU) accueillent pour une durée allant d’une nuit à plusieurs mois des personnes ou des familles sans abri.
  • Les nuitées hôtel sont financées par les Délégations Territoriales des Agences Régionales de Santé à défaut de places dans les structures d’urgence.
  • L’hôtel social est considéré comme un centre d’hébergement d’urgence (CHU) qui accueille les personnes sans logement d’une nuit à quelques mois. Le différence avec un CHU réside dans le fait qu’il propose des espaces privatifs avec un plus grand confort pour les familles.
  • Hébergement d’insertion

    Ces structures d’hébergement d’insertion ont pour vocation d’apporter aux personnes accueillies un soutien et une aide à leur réinsertion sociale grâce à l’intervention de professionnels. Il s’agit là d’un accueil dans la durée destiné à mettre en place un projet d’insertion pour que ces personnes puissent accéder par la suite à un logement de droit commun, en bénéficiant des aides au logement

  • Les centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) prévoient une prise en charge individualisée des personnes ou familles en difficultés pour les aider à retrouver une autonomie sociale.
  • Les centres d’accueil pour les demandeurs d’asile (CADA) s’adressent aux demandeurs d’asile en attente d’instruction de leur dossier de demande d’asile auprès de l’office français d’accueil pour les réfugiés.
  • Le logement temporaire
  • Les résidences sociales proposent des espaces privatifs individuels pour les personnes ou les familles et des services collectifs (restauration…).
  • Les « maisons-relais » sont des structures communautaires regroupant plusieurs logements avec quelques espaces collectifs permettant de tisser du lien social.
  • Sous-location et bail glissant : Certains organismes louent des logements du secteur privé ou public en vue de les sous-louer à des ménages défavorisés en attente d’une autre solution de logement. Les baux de sous-location sont établis pour une durée déterminée, et peuvent ensuite donner lieu à bail classique.
  • Les Foyers pour Jeunes Travailleurs (FJT) : Ces foyers ont pour vocation d’accueillir des jeunes âgés de 16 à 25 ans en cours d’insertion sociale et professionnelle. Ils proposent des chambres ou des logements meublés avec des espaces collectifs, pour des séjours d’un mois renouvelable sans limitation de durée. Les résidents sont considérés comme des locataires à part entière et peuvent donc bénéficier de l’aide personnalisée au logement en fonction de leurs ressources.
  • A qui s'adresser ?

Le 115, numéro vert national pour les "sans abri", permet d'accéder à une permanence d'accueil téléphonique, fonctionnant 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, chargée de répondre aux situations d'urgence sociale.

Le 115 est un numéro gratuit. Il se caractérise par un accueil immédiat et anonyme si tel est le souhait de la personne.

Pour contacter les services sociaux

Maison des permanences à Montbrison
Point d’Accueil Social –Délégation à la vie sociale
12, rue de la Préfecture
42600 Montbrison
Tél : 04 77 96 31 60
Accueil physique de 8h30 à 12h30
Accueil téléphonique de 8h30 à 12h30 & de 13h30 à 17h

Le trait d’Union à Saint-Just-Saint-Rambert
Créé en 2001, ce lieu de permanences et d'écoute regroupe des services sociaux, associatifs ou publics.
4, place de la Paix
Quartier St-Rambert
42170 Saint-Just-Saint-Rambert
En face de l'Office du Tourisme
Tél : 04 77 52 11 60
Courriel : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) de Montbrison
Maison des Permanences,
12 rue de la Préfecture
42600 Montbrison
Tél : 04 77 58 04 55

Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) de Sury-le-Comtal
14 place de l'Hôtel de Ville
42450 Sury-le-Comtal
Tel : 04 77 30 02 35
Du lundi au jeudi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h
Le vendredi de 8h10 à 12h30

Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) de Bonson
Place Charles de Gaulle BP 437
42160 Bonson
Tél : 04.77.55.55.62

Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) de Saint-Romain-le-Puy
Place de l'Hôtel de Ville
42610 Saint-Romain-le-Puy
Tél : 04 77 76 60 55

Pour plus d’informations sur le Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) de ton lieu d’habitation, tu peux contacter la mairie de ta commune de résidence.*

Foyer des Jeunes Travailleurs
8 rue de la Préfecture
42600 Montbrison
04 77 96 39 17


 
Contact | Le site de l'agglomération | Mentions légales | Partenaires